Les temples d’Angkor

3 journées à visiter les temples d’Angkor, 3 journées à vous résumer nos visites… Cet article s’annonce long, bien long !
IMG_1491Les temples d’Angkor, on en a tous entendu parler, on a tous vu des photos… Et je vous assure que ça vaut largement le détour. Si je compare Mi Son, Ayutthaya, Sukhothai aux temples d’Angkor, je vous jure que même les 3 premiers cités réunis font pâle figure à côté d’Angkor.

Les temples d’Angkor sont situés à quelques kilomètres de Siem Reap et classés au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1992. Ils sont la représentation de la capitale khmer entre le 9ème et le 15ème siècle. La construction de tous les temples s’est étalée sur ces 6 siècles, des dizaines de rois se sont succédés et les historiens ont défini 3 périodes : pré-Angkorienne, Angkorienne et post-Angkorienne. Ouais, ça paraît simple comme ça mais croyez-moi ça ne l’est pas du tout ! Car entre l’Histoire et le lien à la religion… fiouuu ! Car, oui au milieu des événements historiques, il y a la religion qui a changé, les Khmers sont passés de l’hindouisme au bouddhisme ce qui fait que dans les temples, on peut voir des statues de dieux hindous et du bouddha…

Pour accéder au site des temples, vous pouvez utiliser plusieurs moyens de locomotion :

  • Le vélo – Avec la chaleur qu’il fait, vous avez intérêt d’être sacrément costaud ! Je ne vous le conseille pas vraiment, car vous allez vous crever à pédaler et arrivé devant les temples, vous n’aurez plus le courage de les découvrir.
  • Intégrer un mini bus avec un groupe de voyageurs, l’avantage c’est qu’en général un guide est compris.
  • Prendre un tuk-tuk à la journée, peut-être le plus facile.

IMG_1673Nous concernant, on a opté pour le tuk-tuk simplement parce que notre guesthouse proposait des découvertes de temple. On a eu le même driver tous les jours, il s’agit de Pierre prononcé [Pear]. Il a été EX-TRA !! D’ailleurs, si je vous cherchais une bonne guesthouse, vous pouvez aller à Lovely Guesthouse situé à Wat bo Rd Groupe 21 dans Siem Reap.

Le droit d’entrée est de 20$ pour une journée, 40$ pour 3 jours et 60$ pour une semaine. Une seule journée pour découvrir les temples est impossible, vous ne pourrez voir que les principaux (et encore). On a pris la formule à 3 jours et on a pu voir la plupart des temples, du moins tous les plus jolis/bien conservés.
Si vous optez pour le pass de 3 jours, signalez en caisse que vous voulez utiliser le pass sur une semaine. Ce qui vous permettra de faire une pause durant une journée car se faire 3 journées successives de temples, c’est un peu barbant ! Si vous oubliez, on vous délivrera un pass pour 3 jours consécutifs ! Pensez aussi à réclamer la carte du site à l’entrée du parc, c’est tellement grand que sans elle, vous serez vite perdus !

40$, ça peut paraître beaucoup mais ça vaut les vaut largement… Et puis, on espère que ça paye une partie de la conservation des sites. Le nombre de visiteurs est impressionnant et encore on était en basse saison, alors les caisses doivent être pleines… Mais d’après les locaux, l’argent des temples d’Angkor n’irait pas au Cambodge mais au Vietnam qui se serait approprié les caisses lorsqu’ils ont libéré le Cambodge du régime de Pol Pot ?! Je ne sais pas si c’est vrai ou faux, mais c’est ce qu’ils disent !

Allez c’est parti pour une présentation des temples… Je ne vais pas tous vous les présenter, sinon il me faudrait 3 jours pour rédiger l’article ! Disons qu’on va parler de ceux qui m’ont le plus plu !

Angkor Vat prononcé [Angkor Wat]

Drapeau du CambodgeLe plus connu des temples du site d’Angkor, c’est celui qu’on retrouve sur le drapeau cambodgien et sur la plupart des objets vendus sur les marchés. Angkor signifie « résidence royale » et Vat « temple », il s’agit donc d’un temple royal.
Il est dédié à Vishnou, le dieu hindou qui est l’un des 3 dieux de la trinité hindoue, les 2 autres étant Brahma et Shiva. Pour information, la trinité hindoue appelée aussi trimoutu incarne le cycle de création, de conservation et de destruction de l’univers. Brahma est le créateur, Vishnou le protecteur et Shiva le destructeur. Ils ont chacun leurs particularités ce qui permet de les reconnaître (assez) aisément dans les temples.
À l’inverse des autres temples orientés vers l’est, Angkor Vat est orienté vers l’ouest. Cette différence serait lié à Vishnou.
Angkor WatAngkor Vat fût construit par Suryavarman II, roi de l’Empire khmer de 1113 à 1150, au début du 12ème siècle en tant que « temple d’état » et capitale. C’est le temple le mieux préservé d’Angkor.
Le temple occupe une surface de plus d’1,5 sur 1,3km, des douves ainsi que 3 galeries encerclent le sanctuaire central. Autant vous dire que pour le visiter, il faut compter au moins 2 heures !

Les murs intérieurs sont ornés de bas-reliefs narratifs relatant divers exploits des Khmers ou l’histoire des dieux. C’est immanquable, il vous faut absolument les voir ! Et ayez un guide sous la main pour les déchiffrer, ça sera encore plus intéressant.

On rejoint le sanctuaire central par des escaliers très raides qui représentent la difficulté d’atteindre le royaume des dieux. Le sanctuaire central était initialement dédié au dieu hindouiste Vishnou, mais aujourd’hui il y a dans chaque sanctuaire des statues de Bouddha. Aujourd’hui encore, le temple est visité quotidiennement par des moines bouddhistes. On en croise lorsqu’on le visite.

Le Bayon

Le Bayon

Le Bayon est un temple montagne incontournable, il est le temple central d’Angkor Thom, capitale des souverains Khmers au début du 13ème siècle.
On ne peut pas le manquer, il possède 200 sculptures de visages regardant dans la direction des 4 points cardinaux. Chaque tour possède ses 4 visages avec un sourire énigmatique. Lorsqu’on se trouve dans le temple, on a l’impression d’être observer par ces centaines de visages !
Lui aussi possède des bas-reliefs relatant les combats entre les Khmers et les Chams (peuple vietnamien dont je vous ai parlé lorsque je suis allée à My Son). Pendant longtemps le Bayon est resté un mystère pour les spécialistes incapables de déterminer la fonction du temple. En fait, il a été construit pendant la transition religieuse des Khmers passant de l’hindouisme au bouddhisme. Ainsi les étages inférieures sont consacrés aux dieux hindous (Shiva, Brahma, Vishnou, etc.) et l’étage supérieur est consacré à Bouddha.

DSC_3846

Ta Prohm

Ta Prohm fût construit par Jayavarman VII (encore un roi de la dynastie des Khmers) à la fin du 12ème siècle, son nom signifie « grand-père Brahma ». Ce temple est dédié à la famille du roi et plus particulièrement à sa mère. On peut donc y voir de nombreuses statues de déesses.
À l’inverse des autres monuments d’Angkor, Ta Prohm a été laissé dans un état proche de sa re-découverte, c’est-à-dire qu’il est envahi par les fromagers (le nom d’un arbre) qui poussent à même les pierres. Ces arbres ont partiellement détruit le temple, leurs racines et branches ont rendu instable les constructions. Lorsqu’on se promène dans Ta Prohm, c’est un peu comme si on était Indiana Jones. On marche au milieu de pierres, on franchit des murs pour se retrouver coincer quelques mètres plus loin par un ébouli…

DSC_3857

Preah Khan

Preah Khan fût aussi construit par Jayavarman VII mais ce temple est dédié à son père. Celui-là aussi est envahit par les arbres qui détruisent certains bâtiments. Il possède beaucoup de statues et beaucoup de Garudas, il s’agit de la monture de Vishnu. C’est un oiseau mythologique à moitié humain, on le retrouve dans la mythologie hindouiste et bouddhiste.

La terrasse aux éléphants et la terrasse du roi lépreux

Ce sont 2 grandes terrasses avec des murs remplis de sculptures… La terrasse des éléphants se trouve juste devant le palais royal, du haut de celle-ci le roi regardait défiler son armée de retour de la guerre après avoir vaincu les Chams.
Tandis que la terrasse du roi lépreux possède des bas reliefs impressionnants !! avec des sculptures de dieux et déesses, de garudas et de nagas (le serpent mythologique à plusieurs têtes).

Ta Som

C’est un tout petit temple d’Angkor qui date du 12ème siècle. On peut y voir plusieurs sculptures de nagas.
et aussi Banteay Kdei, Neak Pean, Lolei, Preah Ko, Phimeanakas, Prè Rup, etc.

IMG_1515Lors d’une de nos journées, on a eu droit à la panne de tuk-tuk ! Il a fallu s’arrêter pour changer la chambre d’une des roues du scooter. Ce qui nous a permis de discuter pendant de longues minutes avec des enfants d’un petit village. Les cambodgiens ne sont pas avares en sourire, ça n’est pas une légende ! Et les enfants adorent poser pour les photos !