Retour au pays

Le retour au pays était prévu pour début août et effectivement je suis de retour en France…

Il s’est passé sans accro. Avec d’abord un troisième passage à Bangkok, quelle sensation étrange de retrouver encore une fois cette ville. J’avais l’impression d’être à la maison, plus besoin de carte pour se repérer, je savais où j’allais !!
Et pourtant, encore une étrange sensation, au moment de prendre le métro en direction de l’aéroport… Une fois à l’intérieur, je me suis rappelée ce trajet que j’avais déjà effectué à plusieurs reprises pour atteindre Bangkok puis ramener ma maman à l’aéroport. Sincèrement une fois mon sac posé dans le wagon, je n’avais pas franchement envie de rentrer… Non, franchement pas ! Mais j’avais le billet et je sais qu’il ne signifie rien, je peux demain en racheter un nouveau ! Bizarrement, ce dernier trajet en métro m’a rappelé mon dernier trajet montréalais, ce bus, métro, navette, avion, tgv qui m’a ramené à l’ostal !

Que dire de mon retour en avion, j’ai testé pour vous, la compagnie Aeroflot ! Vous ne la connaissez pas, et c’est normal, car je suis sure que vous l’évitez car il s’agit d’une compagnie charter … russe ! Moi aussi, j’ai hésité au moment de réserver mon billet d’avion mais la différence de prix était tellement conséquente que mon choix fût vite fait. Aeroflot me revenait à 310€ contre plus de 600€ pour les autres compagnies. Avec 300€, on peut vivre un mois au Laos !! Oui, je sais, je raisonne en frais asiatiques, une habitude !

Rien à dire sur le vol, l’avion n’était pas plus abimé qu’un autre… Par contre, une petite anecdote qui m’a fait rire, en m’installant dans l’avion, j’ai feuilleté les magazines de la compagnie. C’est la première chose que fait chaque passager, on se renseigne sur le menu, les vols et surtout les films qui risquent d’être diffusés pendant le vol ! Moi qui n’avait eu droit à rien, pas un seul petit film avec Air Asia, j’étais contente de voir qu’au programme était proposé : Mission Impossible, James Bond, Amélie Poulain… Oh non pas de films récents, mais de quoi m’occuper pendant quelques heures !
Sauf que … la compagnie ne doit pas avoir ces films en stock, c’est un attrape-touriste couillon ! Nous avons eu droit à de vieux films datant de l’époque de l’URSS tout en russe sans aucun sous-titre !! Autant vous dire, j’ai rien compris et au bout de 5 minutes, ça m’a tellement gonflé que j’ai abandonné. La seule chose que je peux vous dire, c’est que sur les 2 films russes soviétiques qui ont été diffusés, les personnages alcooliques étaient presque tous alcooliques !

Un autre petit inconvénient de ce billet retour, c’est qu’il m’a obligé à faire une « escale » à Moscou ! Car, je n’ai pas mis pas 12h comme lors de mon vol aller mais 30h pour rejoindre la France, ou plutôt la Catalogne et Barcelone. J’ai opté pour Barcelone car c’est plus prés de mon Sud natal et que les billets de TGV en pleine vacances estivales sont hors de prix !!

Moscou … une grande ville que je n’ai pu qu’apercevoir de mon avion. Il me fallait un visa et je ne voyais pas l’intérêt de le demander pour quelques heures d’attente, surtout que c’était des heures de nuit !!
Alors j’ai dormi comme une clocharde dans la zone de transit de l’aéroport de Moscou. Je n’étais pas seule, une anglaise s’est retrouvée dans la même situation que moi mais elle allait à Bruxelles. Voici une petite photo de mon dernier lit douillet, un petit morceau de carton pour matelas et mon sac à dos comme coussin. J’ai réussi à dormir et je crois même avoir bien dormi, même pas mal au dos !

Tout le monde me demande, l’article bilan, celui qui doit apporter une conclusion à ce périple ! Hélas, il est, à mon avis, beaucoup trop tôt pour tirer des conclusions sur un long voyage qui vient à peine de se terminer. Il vous faudra patienter encore quelques semaines, le temps que je fasse le point !

Alors coming soon !