Cameron Highlands

Cameron Highlands

Déjà plusieurs jours que j’ai quitté les Cameron Highlands mais je n’avais pas d’accès Internet ces derniers jours. Retour en arrière de quelques jours…

Je suis arrivée dans la ville de Tanah Rata le jeudi 8 mars au soir sans réservation, avec juste le Lonely Planet dans les mains pour trouver une auberge de jeunesse. On a fini par en trouver une après quelques heures de recherche car tout était plein. On a fini dans une petite auberge pas fabuleuse mais bien tranquille. Première constations à l’arrivée, le changement de température, on passe de 30 à 10 degrés. On sort le pull et ce qu’il faut pour la pluie car les averses soudaines sont fréquentes. En fait, les Cameron Highlands sont une sorte de station de montagne où les malaysiens viennent prendre le frais. Elles sont à 1500 mètres de hauteur. Les montagnes tiennent leur nom d’un explorateur britannique William Cameron. Il les a découvert en 1885 lors d’une de ses expéditions, et il a décidé de les exploiter en développant les cultures agricoles et notamment les plantations de thé. C’est aujourd’hui la plus grande région productrice de thé en Malaisie. Voilà pour le petit côté historique !
Le soir même, on a pris une réservation pour découvrir le lendemain matin les Cameron Highlands, on est passé par une sorte de tour operator local appelé TJ Traveler.

Cameron HighlandsLe guide est venu nous chercher directement à l’hôtel et nous avons embarqué au passage un japonais et 2 allemands. C’est donc avec un groupe de 5 jeunes que nous sommes partis découvrir les Cameron Highlands. On a tous très rapidement sympathisé, peut-être un poil plus entre français et allemands, être européens, ça rapproche.
Les Cameron Highlands, tous les guides touristiques en parlent, et franchement ça vaut le coup d’oeil au moins pour le panorama. De vastes plantations de thé qui s’étendent sur de hautes collines à perte de vue. On a visité une usine qui exploite les plantations, avec les différentes étapes de préparation du thé, petite dégustation à la fin de la visite, on eu droit à un thé froid à la pêche. En tout cas, ça sent vraiment bon lorsqu’on traverse l’usine et qu’on passe d’une étape à l’autre. Après ça reste une usine de conditionnement… Puis, on a fait une micro randonnée dans la jungle, attention où tu poses les pieds car le sol est traitre. Si tu marches sur la terre, tu t’enfonces à mi chaussures, il faut donc marcher de racines en racines ou de troncs en troncs.
À la fin de la visite, on a eu droit à la découverte d’une ferme à papillon, ouais bon c’est bien parce que c’était compris dans la visite. Sinon ça n’a aucun intérêt… Au retour, on a discuté avec les allemands qui envisageaient eux aussi de partir quelques jours dans la jungle et cette agence propose une formule tout compris avec 3 jours de visite, transport, hébergement et nourriture comprises. Alors au début, on l’a joué intéressés mais pas trop, histoire de faire baisser le prix, ce qui a marché sans aucun problème, on a eu le package total à 60 euros avec des activités en plus. On part donc dans la jungle avec ces 2 allemands : Magnüs et Merja. On a fini par manger ensemble dans un restaurant indien sous des litres d’eau. On avait bien fait de choisir de visiter les Cameron Highlands au petit matin car l’après-midi a été un déluge… Impossible de faire quoique ce soit !

Prochaine étape : la découverte du parc régional Taman Negara, petit trek dans la jungle à la recherche des tigres (ou pas).