Singapour

Bref résumé de mes premiers jours à Singapour
J’ai usé de mes relations pour trouver un logement, j’ai bien essayé de trouver un couchsurfer mais j’ai eu l’impression que la communauté singapourienne n’était pas vraiment active sur le sujet. Après des dizaines de tentatives je n’ai eu que des refus ou pas de réponse. Et c’est Cybelle qui m’a donné les contacts de plusieurs de ses amis vivant ici. J’ai contacté son ami : Anthony qui me prête son canapé. Il est dans une colocation avec Fred et une chinoise qui est en voyage aux USA. Ils sont extras ! Merci Cyb. Avec eux tout est simple, tu manges pour pas cher dans les bons petits restos du coin…

Je vous ai déjà raconté ma première journée qui a consisté à retrouver ma carte perdue… Et ce jour là, je n’ai rien pu faire d’autre.

SingapourLe lendemain, je suis partie rejoindre l’ambassade du Vietnam pour faire ma demande de visa. Je n’étais pas la seule, il y avait au moins 8 backpackers qui venaient pour la même chose. J’ai laissé mon passeport et dois le récupérer dans quelques jours avec le précieux sésame d’entrée.

Puis je suis partie en direction de Chinatown où je me suis baladée toute la journée. J’ai fait une halte dans plusieurs temples, malheureusement la plupart sont en rénovation, donc on ne peut pas voir grand chose. Puis par une longue marche, j’ai rejoint Marina Bay où l’on découvre une architecture avant-gardiste… Entre le Marina Bay Sands, fameux hôtel qui a un forme spéciale et où une piscine géante se trouve sur le toit, le musée des arts et des sciences avec sa forme de nénuphar, le théâtre qui ressemble à un oeuf piquant… Je me suis retrouvée là un peu par hasard et finalement j’ai passé mon après-midi dans le musée des Arts et des Sciences à découvrir 2 expositions de passage à Singapour.
La première retrace le périple du Titanic dont le naufrage « fête » ses 100 ans cette année. On redécouvre toute l’histoire du Titanic de sa conception à son naufrage et de nombreux objets remontés du fond de l’océan sont exposés. Et la seconde retraçait la vie d’Andy Warhol autour de 260 de ses créations. On retrouvait notamment le célèbre portrait de Marilyn Monroe.

Le weekend s’est organisé en fonction des sorties des 2 colocs qui m’hébergent… Je me suis donc retrouvée conviée à différentes soirées et repas locaux. J’ai d’ailleurs pu goûté aux plats locaux singapouriens : le black pepper crab et le singapore chili crab. SingapourC’est du crabe en sauce soit au poivre noir soit à la sauce tomate épicée. Et on a réussi à taper l’inscrust’ dans une des soirées les plus selects de Singapour dédiée au whisky local. Faut voir l’affaire, on s’est pointés à 1 heure du matin dans les locaux Mercedes sans pass. Anthony est un habitué en la matière pour négocier les entrées, il connaît tout le monde à Singapour et a réussi à nous avoir 3 pass… Et je suis rentrée en baskets de trekking et jean, car faut bien le dire le contenu de mon sac à dos n’est pas du tout adapté aux soirées singapouriennes. À savoir, j’aurais poussé le challenge plus loin : short, tongs et maillot de rugby ! Histoire d’être complètement en décalage avec les tenues de soirées… J’suis convaincue que ça serait passé !!

J’ai aussi découvert l’île de Sentosa avec Fred. C’est une l’île touristique singapourienne que l’on rejoint avec un métro aérien en quelques minutes. C’est un peu le Disneyland local, des plages, des attractions pour touristes et quelques visites. Y a même un parc d’attraction Universal Studios. Je m’attendais à tout sauf à ça, j’avais rien lu sur le sujet et en arrivant je me suis demandée où j’avais atterri. C’est du surfait à la singapourienne !
Les plages sont jolies avec du beau sable blanc importé certainement de Thaïlande, malheureusement le tout à une vue dégueulasse sur la baie de Singapour avec ses dizaines de cargos transportant des containers de marchandises et ses raffineries de pétrole. Autant vous dire que ça contraste avec l’ambiance qu’ils ont essayé de donner à leur île touristique. Et dire qu’ils misent sur une île touristique à vocation internationale… C’est pas gagné !
Mais l’île de Sentosa, qui signifie paisible en malais, correspond complètement à l’esprit singapourien. Comme dirait les féminines : « Toujours plus ».