Koh Phangan

EDIT
J’ai pu voir mon article circulé sur différents forums concernant cette phrase : « Ce sont les plages les plus sales que j’ai pu voir en Asie. »
Je re-confirme cette phrase, j’ai eu l’occasion de faire d’autres passages sur cette île et vraiment c’est une île crade. Il est impossible de marcher le long de certaines plages où des montagnes de détritus s’amoncellent… On marche entre les poubelles et les bouteilles en verre éclatées sur les rochers. Si vous trouvez que Koh Phangan est une île propre, c’est que très certainement vous n’avez pas profité de lieux bien plus cleans que celui-ci…


Nous avions une journée à tuer avant de rejoindre Koh Tao pour passer notre PADI Open Water (niveau 1 de plongée) et comme on voulait faire la fête, on s’est dit que l’île de Koh Phangan était une bonne option.

Pour rejoindre Koh Phangan, il faut prendre un ferry soit de jour soit de nuit. Nous sommes arrivées tellement tard à Surathani qu’il ne nous restait que l’option de nuit ! Et ce ne fût pas un vrai bonheur… On s’est retrouvées sur un bateau avec des matelas partout, ça faisait un peu colonie de vacances. Jusque là tout allait bien, sauf que les matelas étaient bourrées de sales bestioles. Je suis passée au travers des piqûres mais ce ne fût pas le cas des copines. Elles se sont réveillées avec de beaux boutons sur les jambes !! Peut-être l’oeuvre de bed bugs, mais nous n’en sommes pas sures !

L’île de Koh Phangan est célèbre pour ses full moons déchaînées et déjantées. La full moon, c’est la grosse fête de Thaïlande pour les touristes. C’est dans le style Vang Vieng, on se peint en peinture réfléchissante fluo et on piccole pour faire le fête.

Mais, ça n’était pas la full moon quand nous y étions. On a juste profité de la plage enfin des ordures de la plage, l’île de Koh Phangan est vraiment dégueulasse. Ce sont les plages les plus sales que j’ai pu voir en Asie. C’est vraiment pourri : canettes, morceaux de verres, sacs plastiques et tout plein de saloperies qui flottent et longent les plages. Bref Koh Phangan n’est pas plus un petit paradis, c’est devenu une petite décharge où finalement le seul intérêt c’est la full moon. On doit bien pouvoir trouver des plages plus propres mais elles sont difficiles d’accès et celles recommandées par les guides sont de vraies décharges.

On a quand même voulu voir ce que c’était la « fête »… C’est une sorte de féria en bord de mer. Les bodégas sont les bars et micro bars qui se trouvent sur le sable. Tout le monde peut monter son petit bar et vendre des seaux d’alcool : les buckets. Ce sont les seaux de plages pour enfants avec des pailles et voilà tu sirotes ton litre de cocktail. On retrouve les cracheurs de feu, bolas, bâtons du diable et autres activités enflammées… Ça fait très Siam, n’est-ce pas Joanda ?
Sinon y avait pas de quoi en faire toute une histoire, peut-être que cela ne vaut la peine que pour les jours de véritable full moon !

Prochaine destination : Koh Tao.