Premiers jours à Bangkok

Après le Vietnam, j’ai pris la direction de la Thaïlande et de sa capitale : Bangkok. En général, Bangkok est le point de départ des voyages en Asie, personnellement j’avais choisi de commencer par la Malaisie. J’accueille une nouvelle backpacker (ou pas) dans mon périple : ma maman, venue en vacances quelques semaines.

Elle aimerait découvrir le nord de la Thaïlande et le Cambodge, on va voir si on arrive à faire les 2.

Le rendez-vous était donné depuis quelques mois à l’aéroport de Bangkok où elle arrivait de Paris et moi d’Hanoi.

Je suis arrivée mains dans les poches, sans avoir pris le temps de regarder où trouver un hôtel. Mais, ma mère est arrivée équipée avec le Routard et un Lonely Planet. Petit Check, pour savoir comment rejoindre le centre, on a opté pour le skytrain qui est une copie de celui de Kuala Lumpur. Un métro aérien tout neuf, à côté le métro parisien est désuet. Malheureusement le skytrain s’arrête assez loin du quartier des routards et la célèbre Khao San road, rendue célèbre par le film la Plage avec Leonardo Di Caprio, Guillaume Canet et Virginie Ledoyen. Le plan du Routard indique 1-2 kilomètres, mon oeil, c’est plutôt 4 bornes. On a abandonné après avoir bien marché sous un soleil de plomb et on a pris un taxi. On est tombé sur un taxi super sympathique, il nous a acheté des bananes fries et offert des chewing-gums. Tout ça, sans demander plus d’argent et en respectant le taxi meter ! Cool !

On a choisi un hôtel plutôt cher dans les 12 euros par personne pour une nuit. C’est le Cha Cha hotel qui n’est pas loin de Khao San road. Un peu bruyant comme tout hôtel pas loin de Khao San Road mais ça reste assez luxueux à l’intérieur.

Le premier jour, le temps de se retrouver à l’aéroport, de trouver un hôtel et de savoir quelle direction prendre, nous n’avons pas pu visiter.

Wat Phra Kaeo et le grand PalaisLe lendemain à été plus fatiguant avec plusieurs visites dont le Wat Phra Kaeo (appelé aussi le temple du buddha d’émeraude) et son grand palais puis le Wat Pho. Pour votre information, sachez que Wat veut dire temple et des temples y en a à visiter en Thaïlande.

Le Wat Phra Kaeo et le grand Palais sont en fait un vaste ensemble de bâtiments. Le temple est l’œuvre de Râma 1er, le fondateur de la dynastie Chakri. L’ancienne capitale Ayyuthaya ayant été détruite par les Birmans, Râma 1er a choisi de déplacer la capitale à Bangkok et s’est fait construire un nouveau chez lui ! L’ensemble fût construit en 1782 puis agrandit et modifié par les successeurs de la dynastie. Pendant des décennies, les rois résidèrent ici mais désormais le palais ne sert que pour les grandes occasions.

Wat Phra Kaeo et le grand PalaisL’ensemble est splendide et lorsqu’on visite les musées attenants, on comprend que les rénovations ont du être longues et minutieuses. On a un peu l’impression d’être à Disneyland tellement les bâtiments sont différents de ce qu’on peut voir aujourd’hui ! Et pourtant, ils ont certes été rénovés mais ils sont semblables à leur apparence d’époque.

Un peu plus loin, se trouve le Wat Pho qui est un grand ensemble de temples très animé construit par le même roi Râma 1er au 18ème siècle. C’est le plus ancien et grand temple de Bangkok. La visite est incontournable, il est tout simplement splendide !
Buddha couchéOn peut y voir le temple du Bouddha couché, ce dernier fait 45m de long et 15m de hauteur et est recouvert d’une feuille d’or. Le buddha peut arborer différentes positions, celui là est en position couchée. C’est celle qui illustre l’accession au nirvana, le point de libération du cycle des réincarnations. Je ne sais presque ou rien du bouddhisme, va falloir que je m’y penche sérieusement. Dans le temple, vous pouvez acheter une coupole de pièces à déposer les unes après les autres dans une série de chaudrons. Un tintement est ainsi permanent dans l’enceinte du temple.
Le reste du Wat Pho est une suite de petits temples en intérieur et en extérieur. Le Wat Pho est bien aménagé avec des petits bassins et jardins. Certaines galeries qui entourent le temple mettent en valeur des centaines de bouddhas. DSC_3045En sortant des temples, le long des trottoirs, on peut découvrir le marchés aux amulettes. On y trouve des sortes de talismans avec un buddha à l’intérieur : le porter autour du cou, l’avoir accrocher dans sa voiture, etc. est sensé vous porter chance.

On a dévoré notre premier phat thaï, un plat thaï composé de nouilles sautées avec du soja cru et cuit et de viande, de poisson ou de tofu. Maman a aussi goûté son premier jus de fruit frais, ça change du jus d’orange français.

Bangkok n’a rien de dépaysant pour moi. La Thaïlande ressemble à la Malaisie, un pays asiatique très occidentalisé. Mais pour ma maman, c’est dépaysant donc pour des novices de l’Asie, ça sera quand même différent de l’Europe. Bangkok est une très grande ville mais elle m’apparaît plus propre que Kuala Lumpur et plus adaptée aux touristes. Il y a de vrais trottoirs pour marcher… Deuxième impression, la Thaïlande et les thaïlandais semblent plus « riches » que leurs voisins vietnamiens ou indonésiens. Ici, les voitures sont aussi nombreuses que les motos, c’était loin d’être le cas au Vietnam et en Indonésie. Je ne peux pas dire qu’ils roulent sur l’or, mais ils ont beaucoup plus de moyens !

On ne voulait pas rester sur Bangkok, on s’est dit qu’on repasserait quelques jours avant le départ. Il y a plus intéressant à voir et nous nous dirigeons vers le triangle d’or et Chiang Mai, qui sont bien plus au nord, à la frontière thaïlandaise avec la Birmanie et le Laos.

Prochaine destination : Ayutthaya et ses ruines.