La calvaire du passeport en France

J’observe plusieurs amis essayant de faire refaire leur passeport, et j’avoue que la France mérite bien son titre d’emmerdements administratifs.

Quand je vois la simplicité avec laquelle mon copain espagnol a pu refaire le sien. En Espagne, tout est tellement simple, il n’a fallu qu’un rendez-vous (pris par téléphone) : une petite trentaine de minutes pour passer l’entretien, relever les empreintes digitales et obtenir le précieux passeport. Le tout pour un coût de 25 euros.

Il n’a pas fallu montrer 50 papiers, uniquement l’ancien passeport, une photographie et la carte d’identité nationale suffisent. La dame qui nous a reçu, a inséré la carte d’identité nationale espagnole dans un lecteur de cartes. Et oui, ils ont de vraies cartes nationales d’identité qui peuvent se connecter à une gigantesque base de données nationale. Sur ce point, je ne sais pas si c’est bon ou mauvais, car cela signifie fichage et identification simplifiée de tous les espagnols. Ce qui est sur, c’est que pour faire des papiers, c’est beaucoup plus simple, avec cette carte à puce, pas la peine d’amener l’acte de naissance et tous les autres documents prouvant que vous êtes vous-même et français.
L’ordinateur a détecté en quelques secondes la fiche de mon copain, la dame lui a posé 2/3 questions, puis a relevé ses empreintes, a demandé un petit autographe, une photo récente et le tour était joué. Après 30 minutes passées sur place, on est reparti avec un passeport tout neuf et il n’a même pas fallu rendre l’ancien…

Quand je vois qu’en France, il faut obtenir un premier rendez-vous pour déposer un dossier pré-rempli à la maison. Rien que cette étape est aberrante ; dans certaines mairies, il est impossible de passer pour déposer son dossier. Il faut absolument obtenir un rendez-vous pour simplement déposer le dossier.

Dossier dans lequel on demande un formulaire, 2 photos d’identité, un justificatif de domicile original plus sa photocopie, un timbre fiscal de 89 € et l’ancien passeport original plus sa photocopie. Et bien, toute cette paperasse n’est pas franchement écologique. Je me demande bien à quoi sert en 2014 une photocopie de l’ancien passeport et de l’attestation de domicile… Il serait peut-être judicieux de songer à scanner les documents. Quant au prix, je me demande bien ce qui justifie cette énorme différence, car le passeport espagnol est identique : il est biométrique et a donc les mêmes fonctionnalités.
Je n’ai pas regardé mais je suppose qu’en cas de création d’un premier passeport, il doit falloir encore plus de papiers.

Puis, une fois que le dossier est déposé, on patiente 3 bonnes semaines avant de recevoir un coup de fil nous informant soit qu’il faut à nouveau se déplacer pour récupérer le nouveau passeport, soit qu’il faut à nouveau se déplacer car des pièces sont manquantes (ou perdues). Ne riez pas, c’est arrivé à une amie qui a du rapporter tous les documents à la préfecture, en prenant soit bien entendu de reprendre un rendez-vous. Et dire que mon passeport périme très bientôt… Pffff je ne suis pas sortie de l’auberge !

Bref… allez savoir, la France veut peut-être garder son titre du pays ayant le service administratif le plus compliqué au monde.

Toute cette paperasse vaut bien une petite vidéo, histoire de prendre tout ça avec un peu d’humour…