Carnets de traverse

10 films qui invitent à la découverte et au voyage

Parfois, on regarde un film et il nous inspire à la découverte d’autre chose. Et bien, en voici une liste de 10 films qui vous inviteront peut-être à la découverte du monde et du voyage.

2 frogs dans l’Ouest de Dany Papineau
Pour celui-ci, je dois remercier Romain qui après un weekend sous le signe des retrouvailles montréalaises, nous a soumis la bande annonce de ce film québécois. Peut-être l’avait-il regardé en le plaçant sous le signe du Québec, mais je vous avoue que c’est plutôt l’aspect découverte qu’il faut retenir. Une jeune fille qui se pose la question fatidique mais pourquoi devrais-je suivre cette route toute tracée du métro-boulot-dodo ? Avec la phrase culte : « On ne vit pas pour travailler, on travaille pour vivre ! »

Voir 2 Frogs Dans L’Ouest

Into the Wild de Sean Penn
Celui-ci est un incontournable et ceux qui ne l’ont pas vu, ont l’obligation de le voir au plus vite. Un jeune homme, Christopher, qui après avoir obtenu son diplôme universitaire, décide de tout quitter pour vivre tel un nomade sur les routes. Son but : vivre en Alaska en communion avec la nature !

Voir Into the Wild

Carnets de voyage de Walter Salles
Encore un incontournable, Carnets de voyage raconte la jeunesse d’Ernesto Che Guevara le long d’un road movie inspiré de ses notes de voyage. Le Che, joué par Gael Garcia Benal, accompagné d’un ami d’enfance, part dans un long voyage initiatique à travers l’Amérique du Sud. Ils traversent plusieurs pays latins dont le Pérou, l’Argentine, la Bolivie ou encore l’Equateur et face à des inégalités et à la misère qu’ils découvrent, on comprend comment le destin d’Ernesto va changer.

Voir Carnets de voyage

À bord du Darjeeling Limited de Wes Anderson
3 frères qui se retrouvent en Inde à la recherche de leur mère exilée chez les bouddhistes. Un long voyage à bord d’un train qui va leur permettre de découvrir ce grand pays qu’est l’Inde et de reprendre contact. Ils vont se retrouver tous les 3 dans des situations assez farfelues…

Voir A bord du Darjeeling limited

The Beach de Danny Boyle
Ce film n’est pas légendaire mais il a (re)lancé le tourisme en Thaïlande. Pas forcément le meilleur tourisme, devenu suite au film, un vaste tourisme de masse, dans lequel la jolie plage de Koh Phi Phi, lieu où a été en partie tourné The Beach, est devenue une véritable attraction touristique. Pas étonnant que The Beach est incité les touristes à découvrir la Thaïlande, il faut bien dire que Danny Boyle a bien placé l’accent sur les plages paisibles, le sable fin, l’eau turquoise et l’aspect bien roots de Khao San Road !! La rue la plus bruyante et touristique de Bangkok, le quartier de Khao Sand Road est devenu le coin des routards du monde entier !

Voir La Plage

L’auberge espagnole de Cédric Klapisch
Un must du genre dans ma vidéothèque, un des films qui m’a incité à partir étudier à l’étranger… Il me semble l’avoir vu pour la première fois en 2004 et je décollais pour Montréal en 2006. Ça raconte la vie de Xavier, jeune étudiant parisien, qui part étudier l’économie espagnole à Barcelone. En fait, il va plutôt apprendre la vie en communauté dans une vaste colocation regroupant toutes les nationalités d’Europe…

Voir L’Auberge espagnole

7 ans au Tibet de Jean-Jacques Annaud
J’ai vu ce film au cinéma pour la première fois à l’âge de 13 ans, et c’était plutôt pour accompagner ma mère que j’y étais allée. Je me rappelle avoir réellement apprécié ce film, à tel point que je pense l’avoir vu au moins une quinzaine de fois. 7 ans au Tibet raconte avec merveille l’ambiance qui règne/régnait (?) au Tibet que ça soit pour l’aspect religieux et historique, les paysages, les relations conflictuelles avec la Chine, etc. Basé sur une histoire vraie, le film raconte la vie d’un alpiniste autrichien qui rêve de grimper au sommet de l’Himalaya. Il part en 1939, la guerre éclate quelques mois plus tard, du coup il se retrouve emprisonné par les britanniques. Il finit par s’évader et va partir se réfugier dans le pays du jeune dalaï-lama.

Voir Sept ans au Tibet

Paris, Texas de Wim Wenders
Un film étrange, un road movie vraiment étrange par la réalisation proposée par Wim Wenders. Paris, Texas a remporté la palme d’or de Cannes en 1984 et raconte l’histoire de Travis, un homme qui marche seul dans le désert du Texas. Enfin il erre tel un zombie. En fait il a disparu pendant 4 ans et réapparaît comme par enchantement dans la vie de ses proches. Il retrouve son fils et partent sur les routes à la recherche de la mère de l’enfant…

Voir Paris, Texas

Lost in Translation de Sofia Coppola
L’histoire d’un acteur en manque de cinéma qui part à Tokyo pour tourner une publicité. Il se retrouve paumé dans un pays à la culture bien différente de la sienne, incapable de s’intégrer/s’intéresser à la vie japonaise… jusqu’à ce qu’il rencontre Charlotte, jeune américaine qui suit son mari lors de ses déplacements professionnels. Ils vont alors découvrir ensemble cet univers japonais. L’ambiance générale du film avec cet état d’esprit de perdition autour d’une nouvelle culture est vraiment bien réalisée, le film met en avant ce choc des cultures et ce sentiment d’expatriation qu’on risque de ressentir en se retrouvant dans un pays complètement étranger.

Voir Lost in Translation

Urga de Nikita Mikhalkov
Lion d’or de Venise en 1991, ce film se déroule en Mongolie au coeur des steppes et raconte une histoire d’amitié entre Serguei, un routier russe et Gombo, un éleveur mongol. Le camion de Serguei tombe en panne et Gombo l’accueille au sein de sa yourte. En fait, c’est un film au rythme lent grâce auquel on découvre la vie des mongols…

Voir Urga