Hanoï, la ville au delà du fleuve

Prendre le train au Vietnam fut une bonne expérience locale. Comme en France, les trains ne sont pas à l’heure, le nôtre avait 35mn de retard. Dans le train, c’est un bordel sans nom… Les gens s’entassent où ils peuvent, peu importe le siège qu’on vous a attribué, il faut se trouver une place et trouver où poser son sac à dos.
Des marchands ambulants passent sans arrêt d’un wagon à un autre et proposent des fruits, des sandwichs, à boire, etc. C’est presque un marché !
Train vietnamienEt les passagers transportent eux aussi tout et n’importe quoi ! Ça va de la valise au carton et même des sacs de viande qui dégoulinent !!

Hanoï est la capitale du VietNam, située au nord du pays sur les rives du fleuve Rouge (Sông Hồng). Hanoi et Hô-Chi-Minh-Ville sont continuellement en concurrence… et actuellement c’est Hô-Chi-Minh-Ville qui est la ville la plus importante. Ce qui ne plait pas forcément au vietnamiens du Nord !

HanoiJ’ai choisi de rester dans le même backpackers qu’à Hué mais à Hanoi. Il est tout simplement gigantesque, 7 étages de chambres et de dortoirs et tout est fait pour les voyageurs. Le backpacker se trouve dans le vieux Hanoï.
Le vieux quartier d’Hanoi est vraiment dépaysant. Il est en passe d’être ajouter au patrimoine mondial de l’UNESCO. Il est tellement vivant, animé toute la journée par des marchands et des magasins et restaurants de rues. C’est extrêmement intéressant de marcher dans ces rues étroites et d’observer le manège local.

Hanoï est une ville dont l’expansion et la surpopulation a été mal gérée. La ville n’a pas de transports en commun, du coup tout le monde roule en voiture ou en moto dans des rues très étroites. C’est un bordel immense ! Les véhicules se croisent, se rentrent dedans, klaxonnent, etc. Les piétons marchent sur la chaussée car les trottoirs sont soit inexistants soit utilisés comme parking pour scooters. Il faut faire un peu attention, histoire de ne pas se faire renverser. Je me suis fait rentrer dedans par un scooter alors que j’étais arrêtée sur le trottoir… Pour vous dire !

Marché HanoiLe marché de Dong Xuan est lui aussi très local. Il se trouve dans des halles bâties par les colons français en 1889. Elles ont été détruites par les flammes en 1994 mais ont été reconstruites à l’identique. Dans ce marché, vous pouvez acheter de tout !! des tortues, du poisson, des grenouilles, du chien, du chat… Tous les animaux sont dans des cages ou des aquariums et vous sélectionnez votre futur repas !
Le vieux quartier d’Hanoi mérite à lui seul de faire une halte dans cette grande ville vietnamienne. Un quartier commerçant animé du petit matin jusqu’à minuit, chaque rue a sa spécialité : la rue des pierres tombales, des chaussures, des vêtements, des herbes médicinales, des bijoux, de la musique, des épices, etc. Et on trouve aussi des dizaines de vendeurs et restaurants de rues où l’on déguste nems, soupes, riz, nouilles, fruits et toutes les spécialités vietnamiennes. Délicieux !

Les vietnamiens d’Hanoi sont moins agressifs qu’à Hô-Chi-Minh-Ville, ils ne sont pas sur votre dos à vouloir vous vendre tout et n’importe quoi. Comme dans tout le reste du pays, la langue française a gardé son importance et on la retrouve dans les menus, les guides, les livres, etc.

HanoiLa ville me paraît bien plus tranquille qu’Hô-Chi-Minh-Ville, j’ai pas l’impression que les touristes se fassent arracher leur sac dans la rue.

En me promenant, j’ai fait une halte au temple Ngoc Son qui se trouve sur une petite île du lac Hoan Kiem. Ce temple est dédié au patron des physiciens : La To ainsi qu’au légendaire général Tran Hung Dao qui combattu les mongols au 13ème siècle. Au Vietnam, on ne vénère pas que les dieux, on donne plus d’importance aux héros de la Nation.
Le lac Hoan Kiem est aussi connu pour une légende selon laquelle le ciel aurait donné une épée magique à l’empereur Thai Lo. Elle lui aurait permis de chasser les chinois du Vietnam. Une fois la paix revenue au pays, alors qu’il se promenait au bord du lac, une tortue géante serait sortie de l’eau et lui aurait volé l’épée pour l’emporter dans les profondeurs du lac. La tortue aurait rendu l’épée à ses divins propriétaires. Le lac s’appelle Hoan Kiem qui signifie le lac de l’épée restituée. Et depuis cette petite histoire, la légende se poursuit autour de l’existence de ces tortues. Le lac abrite(rait) une espèce de tortues la Rafetus leloii. On les apercevrait aussi souvent que le monstre du Loch Ness ! C’est une tortue géante qui pèse(rait) 250kg, un spécimen est exposé dans le temple Ngoc Son.

J’ai pu assister au spectacle traditionnel des marionnettes sur l’eau. C’est un art au Vietnam qui perdure depuis les années 1960. À l’origine, ces spectacles de marionnettes étaient des passe-temps pour les paysans. Ils sculptaient des marionnettes en bois et les animaient en représentant l’art de vivre vietnamien.
C’est un spectacle d’une heure qui montre d’anciennes pièces jouées par les troupes itinérantes. On retrouve le mythe du dragon, les troupeaux de buffles, les pêcheurs…
Chaque scènette se joue sur l’eau et est accompagnée par un orchestre traditionnel. Le spectacle était vraiment sympathique. Mon seul point négatif sur la prestation : les musiciens semblent complètement desabusés. On dirait qu’ils ont perdu goût à leur métier…

J’ai booké 3 jours à Halong Baie, histoire de découvrir cette autre patrimoine vietnamien. Je repasserai par Hanoi et je poursuivrai mes visites. Mais je comprends que les gens soient déçus lors de leur arrivée à Hô-Chi-Minh-Ville, cette dernière a moins de charmes.